teigne

teigne

teigne [ tɛɲ ] n. f.
• v. 1120; lat. tinea
1Petit papillon de couleur terne (tinéidés). mite. Teigne des jardins.
2Dermatose parasitaire du cuir chevelu causée par des champignons microscopiques, pouvant entraîner la chute des cheveux. favus, pelade. Avoir la teigne.
Loc. (1867) Méchant, mauvais comme une teigne, très méchant. — Fig. Personne méchante, hargneuse. gale, peste. Sale teigne !

teigne nom féminin (latin tinea) Papillon dont la chenille est très nuisible aux tissus et aux vêtements. Infection du cuir chevelu par un champignon microscopique du groupe des dermatophytes. Familier. Personne méchante, hargneuse, rancunière. Nom usuel de la bardane.

teigne
n. f.
d1./d Petit papillon aux couleurs ternes (genres Tinea et voisins) dont la chenille, très nuisible, se nourrit de matières organiques d'origine végétale ou animale. Teigne du cacao, de la farine. Teigne domestique ou mite.
d2./d Dermatose du cuir chevelu due à des champignons, et pouvant entraîner la chute des cheveux.
|| Fig. Personne méchante, malveillante. Quelle teigne!

⇒TEIGNE, subst. fém.
A. — ENTOMOL. Petit insecte lépidoptère, de la famille des Tinéidés, dont la larve est extrêmement nuisible pour les récoltes (teigne des grains) et la chenille pour les arbres et les plantes cultivées (teigne des arbres, des jardins, des oliviers, etc.), les produits alimentaires (teigne des farines), les fourrures et les textiles (teigne des vêtements, teigne domestique). Synon. gerce, mite. L'orge peut être également atteinte par la teigne des grains, occasionnée par un petit papillon nocturne (Industr. fr. brass., 1955, p. 4). On peut aujourd'hui, pour certains prédateurs (pucerons, acariens, teigne des fleurs du cerisier), prévoir l'importance des pullulations printanières (BOULAY, Arboric. et prod. fruit., 1961, p. 103).
B. — PATHOL. MÉD. ET VÉTÉR. Infection mycosique contagieuse du cuir chevelu de l'homme et de la peau de certains animaux domestiques, entraînant chez l'animal une dépilation, chez l'homme une alopécie provisoire ou définitive. Synon. pelade. L'hôtesse, qui peigne Et lave dix marmots roses et pleins de teigne (VERLAINE, Œuvres compl., t. 1, Jadis, 1884, p. 209). Le traitement des teignes est long et très délicat; il associe diverses méthodes, au premier rang desquelles la radiothérapie (QUILLET Méd. 1965, p. 313).
Teigne faveuse (rem. s.v. favus), favique (rem. s.v. favus), tondante.
Dans des compar. fam.
[En parlant d'une chose, d'une pers. dont on a du mal à se débarrasser] Cela tient, s'accroche comme la/une teigne. La guerre, décidément, serait longue contre un ennemi qui tenait à nos campagnes comme la teigne au cuir chevelu (BORDEAUX, Fort de Vaux, 1916, p. 19). Il avait laissé la jeune actrice s'accrocher à lui comme une teigne (DRUON, Chute corps, 1950, p. 181).
(Être) mauvais, méchant comme la/une teigne. (Être) très mauvais, très méchant. Max, si vous étiez tombé, pourtant, au lieu d'une bonne petite bourgeoise comme moi, sur une rosse habile et froide, et méchante comme la teigne? (COLETTE, Vagab., 1910, p. 193).
C. — Régional
1. Synon. de bardane. Le curé Malassagne venant de dire sa messe et descendant à grands pas furieux, le rabat de travers, sa soutane relevée à deux mains, à cause des ronces et des teignes (A. DAUDET, Sapho, 1884, p. 141).
2. Synon. de cuscute. (Dict. XIXe et XXe s.).
D. — P. anal. ou au fig., fam. Personne hargneuse, méchante. Synon. gale, peste. C'est une vraie teigne. Oh! les mauvaises teignes! Si elles se conduisaient en bonnes camarades, vous pourriez vous faire plus de cent francs (ZOLA, Bonh. dames, 1883, p. 511). Cette teigne de Sophie (...) était particulièrement intolérable (H. BAZIN, Bur. mariages, 1951, p. 148).
Empl. adj. Hargneux, méchant. Je connais Mme Beugnasse, Monsieur, elle est teigne comme tout! (COURTELINE, Client sér., Prem. lettre, 1895, p. 58). Elle est point belle à voir [la fille], me confie Pannechon. Et puis l'air teigne, avec ça (GENEVOIX, Seuil guitounes, 1918, p. 147).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Homon. formes de teindre. Étymol. et Hist. 1. 1re moit. XIIe s. « petit lépidoptère de la famille des Tinéidés » (Psautier Cambridge, 38, 13 ds T.-L.); 2. fin XIIe s. « affection du cuir chevelu » la taigne (Audigier, éd. O. Jodogne, 446); 3. 1546 bot. « cuscute » (RABELAIS, Tiers Livre, éd. M. A. Screech, chap. LI, ligne 10); 4. 1839 fig. laids comme des teignes (BALZAC, Illus. perdues, p. 382); 1859 la vieille, qui est plus mauvaise qu'une teigne (PONSON DU TERR., Rocambole, t. 1, p. 376). Du lat. tinea « teigne ou mite » puis en lat. médiév. « teigne tonsurante » ca 1060 dans le domaine angl. (LATHAM). Fréq. abs. littér.:35. Bbg. ROTHWELL (W.). Medical and botanical terminology from Anglo-Norman sources. Z. fr. Spr. Lit. 1976, t. 86, n° 3, p. 258. — SIMONI-AUREMBOU (M.-R.). Le Fr. rég. dans la vallée de la Cisse. Trav. Ling. Litt. Strasbourg. 1977, t. 15, n° 1, pp. 71-87.

teigne [tɛɲ] n. f.
ÉTYM. V. 1120; var. taigne, 1265; du lat. tinea.
1 Petit lépidoptère de la famille des Tinéidés. || Teigne domestique ( Gerce, mite). || Teigne des grains, dont les larves attaquent les grains. || Teigne des arbres fruitiers, dont les chenilles attaquent les feuilles. || Teigne des jardins, dont les larves attaquent surtout les plantes liliacées.Fausse teigne. Gallérie.
tableau Classification des insectes.
2 (Fin XIIe, tigne). Méd. a Vx. Affection du cuir chevelu (→ Dépilation, cit.).
b Mod. Dermatose parasitaire du cuir chevelu provoquant une alopécie passagère ou définitive. Pelade (→ Ravager, cit. 3). || Teigne faveuse, granulée, tondante.
tableau Principales maladies et affections.
c Loc. Vx. Cela tient comme teigne, tient fortement, s'en va difficilement.
Loc. compar. Mod. Il est méchant, mauvais comme une teigne, comme la teigne.
3 (Mil. XVIe). Régional. Cuscute.Bardane.
4 (1867). Personne méchante, hargneuse. Gale, peste. || C'est une teigne, une vraie teigne. || Sale teigne !Adj. || Ce qu'il peut être teigne ! Teigneux.
0 L'Angélique, je le dirai à maman, que tu es sortie aussi ce matin.
— Petite teigne, je ne te donnerai plus de sous !
Aragon, les Beaux Quartiers, I, XVII.
DÉR. Teigneux.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Нужно решить контрольную?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • teigne — TEIGNE. s. f. Vilaine gale plate & seche, qui vient & s attache à la teste. Il a la teigne. la teigne luy a pelé la teste. Teigne, se dit aussi, d Une espece de gale qui vient à l escorce des arbres. On dit prov. d Une chose qui tient bien, & qu… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • teigne — Teigne, Scabies, Porrigo porriginis. Une herbe dite Teigne, Cynomorion, Orobanche …   Thresor de la langue françoyse

  • teigne — (tè gn ) s. f. 1°   Genre de lépidoptères séticornes de la tribu des tinéites.    Teigne des grains, teigne qui fréquente les greniers, lie ensemble plusieurs grains de blé, d avoine, etc. avec de la soie, et les attache à un fourreau dans lequel …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • TEIGNE — s. f. Éruption chronique, qui se manifeste presque exclusivement au cuir chevelu, et qui donne lieu à des écailles ou à des croûtes plus ou moins épaisses et de formes variées. La teigne n attaque guère que les enfants.   Il se dit aussi d Une… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • TEIGNE — n. f. Maladie du cuir chevelu, qui donne lieu à des écailles ou à des croûtes plus ou moins épaisses. La teigne n’atteint guère que les enfants. Il se dit aussi d’une Maladie de peau analogue à laquelle sont sujets certains animaux comme le… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Teigne — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Les teignes sont des insectes ravageurs de l ordre des lépidoptères. La teigne est une mycose du cuir chevelu et de la peau des animaux. Les teignes… …   Wikipédia en Français

  • teigne — nf. gale plate et sèche, éruption croûteuse sur la tête des enfants, (maladie du cuir chevelu) : RONYE <rogne> (Albanais.001, Annecy.003, Leschaux.006, Thônes.004) ; RÂSHE (001,003,004,006, Balme Si., Gruffy, Juvigny, Samoëns, Saxel.002,… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • TEIGNE — s. f. T. d Art vétérinaire. Maladie qui consiste dans la pourriture de la fourchette du pied du cheval ; pourriture occasionnée par une sérosité fort âcre, et qui se décèle par une odeur fétide, par une démangeaison violente, par le heurt… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Teigne (maladie) — Teigne Classification et ressources externes Une teigne tondante microsporique, chez un enfant de 3 ans, transmise lors d un contact avec un animal. Présence d une grande plaque unique, arrondie, dépourvue de cheveux …   Wikipédia en Français

  • Teigne favique — ● Teigne favique synonyme de favus …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”